Journal (29)

CONCLUSION

Et avec ce dernier paragraphe, ce sera la fin de ce journal autobiographique. Le reste de ma vie importe peu. Il ne me reste qu’à être fidèle à cette foi que Dieu m’a donnée. Fidèle à cet amour de la vie que mes parents m’ont transmis. Dès le début de ma conversion, et depuis lors, j’ai toujours demandé au Seigneur qu’il me garde dans cette foi qui m’habite et que je ne sois jamais séparé de lui. J’ai toujours eu recours à Marie aussi, la Mère du Seigneur. J’ai toujours invoqué sa prière sur moi et sur mes proches. Aujourd’hui, je ne puis que rendre grâce à Dieu pour sa fidélité à mon endroit. Ce que j’éprouve après ces 35 années de cheminement de foi? Je répondrai ici en reprenant le mot de mon père : « de l’admiration et de la reconnaissance! » Et pour le reste, à la grâce de Dieu !