Bernanos à propos de l’Église

« Je ne la souhaite pas parfaite, elle est vivante. Pareille aux plus humbles, aux plus dénués de ses fils, elle va clopin-clopant de ce monde à l’autre monde; elle commet des fautes, elle les expie et qui veut bien un moment détourner les yeux de ses pompes l’entend prier et sangloter avec nous dans les ténèbres. »

(Bernanos, Les grands cimetières sous la lune.)

3 Réponses

  1. Voilà des paroles qui sonnent juste à mes oreilles. Je dois avouer que les pompes de l’église m’irritent quelque peu… et que ces messieurs me semblent vivre sur leur nuage, parfois loin des réalités de la vie moderne (humblement, c’est ma perception personnelle…). Le message évangélique me semble parfois plus simple que cela… et à la fois tellement difficile à mettre en pratique, parce que nous sommes tellement aux prises de nos egos.

  2. … c’est beau ce que vous citez là! Merci.

    (même si j’aime aussi les fastes de l’Eglise…)

  3. si l’Eglise était parfaite je crois qu’elle ne serait plus atteignable, nous ne pourrions que nous en éloigner
    Je l’aime comme elle est avec ses richesses et ses pauvretés
    L’Eglise c’est nous , qui peut se targuer d’être parfait ou parfaite ?
    minouche

Laissez un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :