Thérèse de l’Enfant-Jésus : Dialogue avec le Christ

sainte10

« Ma vie n’est qu’un instant, une heure passagère. Ma vie n’est qu’un seul jour qui m’échappe et qui fuit. Tu le sais, ô mon Dieu ! Pour t’aimer sur la terre. Je n’ai rien qu’aujourd’hui ! (…)

Que m’importe, Seigneur, si l’avenir est sombre. Te prier pour demain, oh non, je ne le puis ! Conserve mon cœur pur, couvre-moi de ton ombre ; Rien que pour aujourd’hui.

Si je songe à demain, je crains mon inconstance. Je sens naître en mon cœur la tristesse et l’ennui.  Mais je veux bien, mon Dieu, l’épreuve, la souffrance. Rien que pour aujourd’hui.

Je dois te voir bientôt sur la rive éternelle. Ô Pilote divin ! Dont la main me conduit. Sur les flots orageux guide en paix ma nacelle. Rien que pour aujourd’hui. (…)

Cette grappe d’amour, dont les grains sont des âmes. Je n’ai pour la former que ce jour qui s’enfuit. Ah ! Donne-moi, Jésus, d’un apôtre les flammes. Rien que pour aujourd’hui (…) »

________________________________________________

Mon chant d’aujourd’hui, sainte Thérèse de Lisieux (extraits).

Laissez un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :