Le pardon évangélique

how-to-forgive.jpg

Jésus invite Pierre à pardonner à son prochain soixante-dix fois sept fois, soit autant de fois que celui-ci viendra demander pardon. Non seulement cet enseignement de Jésus est-il radical par rapport aux enseignements antérieurs de l’Ancien Testament, mais pour Jésus notre volonté de pardonner à notre prochain et la miséricorde de Dieu à notre endroit, sont intimement liées. Si tu ne pardonnes pas à ton frère ou à ta sœur de tout cœur, à toi non plus il ne sera pas fait miséricorde, nous dit Jésus.

Pour Jésus, celui qui ne pardonne pas ne peut espérer être pardonné en retour. Il devra rembourser jusqu’au dernier sou sa dette. Mais à celui qui pardonne, il sera fait pardon. À celui qui fait miséricorde, il sera fait miséricorde. Cet enseignement jette un nouvel éclairage sur les enjeux de notre salut. Bien que la suite de Jésus soit une voie de perfection, ce n’est pas tant sur les œuvres que nous serons jugés que sur l’amour. Saint Paul le rappelle bien dans son hymne à l’amour : « Si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien. J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien. »

Jésus dans son évangile nous propose une voie inédite dans la lutte contre le mal et la violence, une arme insoupçonnée dans la rencontre du frère ou de la sœur qui se dresse en ennemi. C’est la force du pardon. Non pas le pardon qui est démission, ou qui fait fi de la justice et de la vérité, mais le pardon évangélique qui est capable de nous faire porter un regard lucide à la fois sur nous-mêmes et sur l’autre, qui nous donne de voir en cet autre, en dépit de ses fautes, le frère ou la sœur qui s’est égaré.

Quel défi et quelle exigence! Mais en même temps, il y a dans cet enseignement de Jésus un souffle libérateur qui nous rappelle que Dieu nous accueille tels que nous sommes, avec nos grandeurs et nos misères. Et tout ce qu’il nous demande en retour, c’est d’agir les uns à l’endroit des autres comme lui même agit envers nous.

Yves Bériault, o.p.
Dominicain. Ordre des prêcheurs

Laissez un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :