Homélie pour la fête de saint Thomas d’Aquin

« J’ai prié et l’intelligence m’a été donnée. J’ai supplié et l’esprit de la sagesse est venue en moi ». Cet extrait du livre de la Sagesse nous situe sans doute au coeur même de la vie de frère Thomas d’Aquin. Lui qui a si bien parlé du mystère de la foi et de Dieu tout au long de sa vie et qui pourtant, au terme de son parcours sur terre, considère ses enseignements comme de la paille. Frère Thomas se voit alors comme le plus humble des frères et il ne peut que se taire devant le mystère qu’il a tellement cherché à comprendre. 

Thomas d’Aquin était un mystique qui donnait toute sa valeur à cette affirmation d’un Père de l’Église qui disait que « le théologien est quelqu’un qui prie, et celui qui prie est un théologien ». Avant d’être un théologien, frère Thomas était un simple croyant, un priant, un amant de Dieu. C’est pourquoi nous ne sommes pas étonnés de voir des personnes comme Catherine de Sienne ou Thérèse de Lisieux, sans formation théologique,  porter le même titre que ce grand intellectuel, soit celui de docteur de l’Église. Dieu se donne à tous ceux et celles qui le cherchent et il nous rend capable de le trouver. 

En cette fête de saint Thomas d’Aquin, la liturgie nous propose comme modèle un personnage qui est très important pour l’Ordre des Prêcheurs et pour l’Église. Nous somme fiers de son génie et de son oeuvre, bien sûr.

Et en la fête d’un tel saint on ne peut oublier à quel point la recherche de Dieu et de la vérité demande un travail acharné, où, sans cesse, l’intelligence doit se mettre au service de la foi. C’est pourquoi cette fête est l’occasion de rendre hommage à tous ces frères et soeurs dans l’Ordre des Prêcheurs et dans l’Église toute entière qui se consacrent à ce ministère de la vérité. Mais l’on aurait rien saisit du mystère de ce docteur de l’Église si l’on ne célébrait pas tout d’abord l’homme de foi, l’humble frère qui, un jour, attacha ses pas à ceux du Christ et consacra toute sa vie à se faire proche de Dieu.

Yves Bériault, o.p.

Prière avant l’étude – de St Thomas d’Aquin

Créateur ineffable, Vous êtes la vraie source de la lumière et de la sagesse. Daignez répandre Votre clarté sur l’obscurité de mon intelligence ; chassez de moi les ténèbres du péché et de l’ignorance.

Donnez-moi : La pénétration pour comprendre, La mémoire pour retenir, La méthode et la facilité pour apprendre, La lucidité pour interpréter, Une grâce abondante pour m’exprimer, Aidez le commencement de mon travail, Dirigez en le progrès, Couronnez en la fin, Par Jésus Christ Notre Seigneur.